L’arrivée de la ligne 5 agrège de nombreux chantiers et participera à transformer la place de la Voie Domitienne et la place du 8 mai 1945, à Montpellier.

1/ Place de la Voie Domitienne, une nouvelle centralité

La place de la voie Domitienne deviendra la centralité du quartier à la convergence d’axes importants que sont l’avenue du Docteur Pezet, la Route de Mende et l’avenue du Val de Montferrand. Véritable lien entre les deux nouveaux équipements universitaires, l’Atrium « Learning center », le siège des Moyens Généraux de l’université Paul Valéry. Les deux nouveaux bâtiments encadrent l’entrée « Vasarely » du site de l’Université des Lettres en créant une nouvelle façade urbaine, toile de fond de qualité offerte à la place.

Ce qui était un vaste parking est transformé en lieu de vie pour les étudiants et les résidents du quartier. La place agit comme une surface de connexion de ces différents pôles d’attractions mais pas que. En effet les 6 500m² qu’elle représente permettent l’aménagement d’un vaste espace vert « paysage » de 2 000m² en butte, propice à la détente et au bien-être qu’apporte un parc urbain planté. Le paysage est ceinturé d’un « ruBanc » de béton blanc. Cet artefact marque la transition entre l’espace vert et la surface minérale en béton tramé du parvis qui reprend en clin d’œil une partie du vocabulaire des matériaux des sites universitaires nouvellement réaménagés. Il offre un lieu de rendez-vous propice à la pause et à la contemplation de la vie de la place. D’un design simple et épuré il vient créer l’opportunité de rencontres et d’activités. Il est destiné à générer des usages nouveaux et catalyser la créativité.  Combiné au parvis il offre un espace de recul suffisant à l’échelle de l’Atrium, pour accueillir les importants flux d’étudiants et les manifestations évènementielles qui feront vivre la place. Il assure également la liaison naturelle entre la station de tramway et les équipements universitaires jusqu’au théâtre de la Vignette par le biais d’un maille piétonnier ombragé le long de la rue du Val de Montferrand.

Enfin cet espace de vie, en comblant un manque, vient également créer un « vide » en sous-sol permettant l’aménagement d’un bassin de rétention de 4 500m3  voué à capter les eaux de ruissellement pour limiter les inondations lors des épisodes de fortes précipitations.

Découvrez en images le nouveau visage pour la place de la Voie Domitienne

2/ Place du 8 mai 1945 : des squares, un nouveau lieu d’échanges

Créer une place à partir d’un carrefour, dessiner des espaces de vie pour y susciter de nouveaux usages, tel est l’objectif. La place du 8 mai 1945 accueille la ligne 5 de tramway et marque la transition entre les quartiers de la périphérie et le centre-ville. Pour ne pas être qu’une « porte » il lui fallait de l’apaisement, c’est ce que le tramway apporte en restructurant les espaces et leurs connexions au contexte. En donnant plus de place aux piétons, en prenant en compte les activités et commerces existants animant la place, il s’agit de donner un nouveau statut de lieu de vie et non plus de lieu de passage.

Le tramway et la station s’insèrent sous le viaduc de l’avenue de la Liberté en sortant de l’avenue Lepic vers l’avenue Clemenceau. De vastes espaces plantés et perméables accueillent les piétons sous différentes strates de canopées qui évoluent suivant les saisons entre fleuraisons légères au printemps, ombres diaphanes en été, couleurs vives d’automne et douce lumière en hiver. Une surface tendue en béton, animée d’un semis aléatoire de dalles rondes, agit comme un guide au travers des espaces de la place. Le semis par endroit, en se densifiant devient pas japonais ludiques, points de ponctuation unifiant les nouveaux lieux créés et se transforme en mobilier pour la pause dans un écrin de verdure comme un banc, une table, peut-être même une marelle imaginaire sur le nouveau parvis des écoles Alphonse Daudet et Marie Curie devenu un véritable square.

La place elle-même crée l’opportunité de l’installation d’une terrasse de brasserie au débouché de l’avenue Lepic à l’ombre de magnifiques platanes, mémoire du site. L’ouvrage Liberté devient un nouveau lieu d’attraction avec des plantations d’arbres fruitiers sur les talus l’encadrant et aménagés en restanques inspirant encore de nouveaux usages. Cet espace est idéal pour l’installation d’un foodtruck et sa terrasse éphémère. Enfin, à la tombée de la nuit, la lumière apporte sa touche au pont de l’avenue de la Liberté pour mettre en scène la station sans faste mais avec élégance, rendant le lieu tout aussi attractif qu’en journée.

Place de la Voie Domitienne ©Atelier Garcia-Diaz
Place de la Voie Domitienne ©Atelier Garcia-Diaz
Place de la Voie Domitienne ©Atelier Garcia-Diaz
Place du 8 mai 1945 ©Arthur Vallerault pour Atelier Garcia-Diaz